AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « Contexte ;

Aller en bas 
AuteurMessage
Aria H. Cullen
    Ariia ; It's like I'm walkin' on broken glass.

Ariia ; It's like I'm walkin' on broken glass.
avatar

Féminin Nombre de messages : 270
Age : 25
• Mood ; : Lost... ?!
• Music ; : « Jason Mraz ; I'm Yours
• Quote ; : « You can have my soul. I don’t want it without you—it’s yours already! »
• Photography ; :
Date d'inscription : 18/01/2009

▬ Sweet About Me;
• Relations&c0 ;:
• Junk'Box ; :

MessageSujet: « Contexte ;   Mer 21 Jan - 18:36

    « I felt like I was trapped in one of those terrifying nightmares,
    the one where you have to run, run till your lungs burst,
    but you can’t make your body move fast enough. »
    Bella Swan, New Moon, Preface, p.1



    Découvrez Muse!


    Vancouver, 15 octobre 2oo5, 8h3o du matin.
    La ville de Vancouver, au Canada, connait l'un des phénomènes les plus étranges depuis ces dernières années, bien plus bizarre que ces histoires d'esprits frappeurs qui viennent hanter le lieu de leur décès, ou encore comme quoi les Ovnis existent. Non, les adolescents de Vancouver, mais pas seulement eux, ceux du monde entier, connaissent l'un des faits dont aucun d'entre eux ne se doutaient. En se réveillant ce matin du 15 octobre, les adolescents se retrouvent seuls. Complètement seuls. Ils essayent tous de contacter leurs parents, par tous les moyens de communications possibles. D'abord en les appelant à travers la maison, en cognant férocement contre la porte de leur chambre en pensant qu'ils ne sont pas encore réveillés. Puis ils essayent de les joindre sur leur portable..mais en vain. Aucun adulte n'est joignable, à croire qu'ils ont tous disparu de la surface de la Terre. Certains sont un peu inquiets de cette absence injustifiée et anormale, et d'autres en sont ravis, enfin la paix, plus d'adultes pour les surveiller.
    Mais tous sans exception pensaient que cette situation était provisoire, que les adultes allaient revenir, un sourire aux lèvres, en leur disant « On vous as bien eu. » Mais ils ne revinrent jamais. Ce n'est pas seulement les parents des adolescents de Vancouver, ce sont tous les adultes qui sont portés disparus. Les journalistes, les routiers, les professeurs, les stars « d'âge mûr »..et le président de la République. Tous les adultes du monde entier.
    Certains adolescents comprennent bien vite la gravité de la situation, en ne voyant aucun adulte les accueillir au lycée, aucune voiture ne circulant à l'heure des habituels départs au travail, et commencèrent à paniquer plus que jamais. Pour d'autres, au contraire, c'est le bonheur total, le paradis. Au revoir les « Range ta chambre ! » ou encore les « Fais tes devoirs, on parlera ensuite de ta fête. ». Ils peuvent enfin faire ce qu'ils leur plait, sans un adulte pour dicter les lois.



    © collapsingnight @ LJ

    Vancouver, 5 Janvier 2oo9
    La situation n'a guère évolué en trois années. Les adolescents ont grandi, pour faire place à de jeunes adultes de 18-19 ans. Les adultes ne sont toujours pas revenus, pour le plus grand bonheur des uns et le plus grand malheur des autres. Le bonheur, pour les rebelles, les fêtards & tous ceux qui aiment défier l'autorité en faisant le mur chaque soir pour aller retrouver des amis. Le bonheur aussi pour les filles & fils à papa, qui passent la plupart de leur temps à dévaliser les boutiques de toute la ville...sans payer, évidemment. Le malheur pour les intellectuels, qui ont une grande soif d'apprendre & de savoir, et se retrouvent contraints de se débrouiller seuls. Le malheur pour ceux qui étaient les plus attachés à leur famille disparue.
    La Terre est devenue un grand bordel. Les étudiants font pour la plupart ce qu'il leur plait, peu de personnes sont raisonnables et tentent de comprendre ce qui s'est passé et de remettre un peu d'ordre dans toute cette situation. Plus besoin de payer, on prends ce que l'on trouve dans les magasins ; plus besoin d'aller à l'université, pourquoi faire ? Seuls quelques rares étudiants empruntent les marches de l'escalier de l'Université pour aller apprendre, et peut-être trouver une solution à cette situation.
    Qu'ils soient heureux ou malheureux de ce phénonène surnaturel et inexplicable, ces étudiants ont un point commun : ils doivent désormais se débrouiller seuls.

    Qu'a-t-il bien pu se passer, ce 15 octobre 2oo5 ? Que vont-ils devenir ?




    ©️ Contexte inventé & rédigé par JUNE* (Aria H. Cullen) & Mag' (Tally M. Swan)
    Aucun Plagiat autorisé.
    Le Plagiat, c'est du vol, & c'est puni par la loi.
    All Rights Reserved ©️

_________________
    ©️ whattarush @ LJ ;
    « So hold on another day
    Cause love is on its way
    Your fight's gonna be okay
    Cause love is on its way
    It's alright, You'll find a brighter day
    Cause love is on its way »
    ©️ JONAS BROTHERS ; Love is on its way

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://make-a-wish.forumactif.org
 
« Contexte ;
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Contexte et Histoire.
» Islam et Coran
» Din l'contexte...
» ≈ preasidum facere, contexte.
» Thème important dans le contexte actuel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: • Chapter One ; Preface. :: ▬ Rules&co ;-
Sauter vers: